Lio – Precious oiL

In AUDIO, PLATINES, POP MUSIC
Scroll this

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.
Trois évènements me remettent ces temps ci Lio à l’oreille.

Sa présence dans le jury de la recherche de la Nouvelle Star de M6.

Son altercation par medias interposés avec Pascal Nègre, du jury de la Star Ac’.

Le fait qu’un blog que je consulte régulièrement pour me dégourdir les oreilles, ait à son tour revisité la coquine chanteuse pour en dépoussiérer les sillons.

Ce qui frappe, évidemment, c’est la manière dont Pascal Nègre méprise ouvertement Lio. Ce qui frappe, évidemment, c’est la manière dont il ramène tout, immédiatement, au fric : Lio gagnerait en une saison de nouvelle star plus qu’en dix ans de vente de disques. Argument pertinent, ainsi, le fait de ne pas se faire immensément de fric avec ses disques signalerait ceux qui ne peuvent pas avoir un avis pertinent en matière de musique. Pourquoi pas, mais alors, cela signifierait que le plus pertinent de tous, aujourd’hui, serait Polnaref, qui n’a pourtant rien sorti de nouveau depuis belle lurette. Mais on devine qu’en Polnaref, Pascal Nègre doit admirer davantage l’habileté médiatique du come back (avec petit tremplin sarkozyste, qui plus est) que les véritables inventions dont il était capable « de son vivant ».

teki.jpgToujours est-il qu’il suffit d’écouter ce qu’a fait par le passé la lutine chanteuse, et de voir qui aujourd’hui l’invite à collaborer pour saisir pourquoi cette ex Lolita conserve toute sa pertinence au milieu de la scène de la chanson française (et ce sans jamais avoir été se compromettre dans des oeuvres charitatives; seule sa période marquée médiatiquement par ses interventions sur le thème des femmes battues m’a agacé, précisément parce qu’il était gênant de la voir se limiter à cela, mais passons, c’est une autre question). On aurait pu, en guise de complément, ajouter les noms de celles et ceux qui auront pu, à la suite de Lio, proposer ces chansons légères, aimablement provocatrices, ludiques et sexy, ces petites choses typically french, telles que (je prends au hasard, celle qui me vient en premier à l’esprit) les petites compositions sauvages et fraiches de Yelle, bourrées de vitamines sympathiquement rageuses.

Deux titres, du coup. Je copie sur le maître des petites musiques du quotidien, en jetant mon dévolu sur Tétéou, d’abord pour le talent d’Alain Chamfort (eh oui !), mais aussi pour la présence de Jacky (oui oui), et surtout pour le son, énorme et l’aptitude du morceau à faire bouger n’importe quel cul passant à la ronde. Et puis, pour aujourd’hui, et pour ne pas tomber dans la période un peu trop évidente (mais valeureuse, elle aussi), des chansons de Prévert, je file directement vers les petits montages ludiques de Tekilatex, avec ces matins de Paris qui sont exactement ce qu’on peut attendre d’une chanson à envoyer dans son casque au ptit matin, dans les éveils bruyants de la capitale.

NB : ce n’est pas la moindre des qualités de cette chanteuse, écoutez ses autres titres, et vous vous rendrez compte à quel point dans ces années plombées que furent les années 80 certains (et elle en particulier) surent produire des ritournelles légères qui ne renonçaient pas à leur propre époque, mais la surplombait sans la prendre au sérieux (l’époque ne le méritait d’ailleurs pas). En gros, les eighties laissaient deux choix esthétiques cohérents : le j’m’en foutisme épanoui (et donc, Lio, ou Elie Medeiros, par exemple), ou les humeurs sombres (Taxi Girl, encore et toujours, référence définitive, avec la postérité qu’on sait). Il est probable que nos années 00, si calquées sur ces 80′ là (on a quand même frôlé Bernard Tapie au gouvernement, incroyable, non ?) cherchent encore les successeurs des légers, et des sombres.

10 Comments

  1. Oui, bon lio c’était cool mais j’etait pas né, j’adore telex même le chamfort de cette époque jaques duval tout ça…

    Mais lio elle même na jamais rien foutu? en vrai elle veut faire du folk mais elle a une voix de brebis

    La vérité c’est qu’elle devait un milliard de fric aux impôts, qu’elle s’est servie de marie trintignant pour reexisté et gagner de l’argent avec un album chiant (prince charmant?) alors quand pascal nègre dis qu’elle gagne avec la nouvelle star ce qu’elle a gagné toute sa vie, je crois qu’il veut sûrement dire mais qu’a t’elle fait lio??

    Apres tout pascal negre on la jamais vu parler sur des artistes « integres »…

    Lio je me rappelle quand j’etait petit elle montrait sa culotte a la télé ça a pas changé et après…

    Alors le duo avec teki latex, ça a déservie le talent de tekilatex et le morceaux en lui meme…
    C’est teki latex qui la cherché qui lui a redonné son image, elle la bouffé, sans jeu de mot.

    Moi je crois qu’on peut ou qu’il faut arriver a faire sa musique dans son coin user des réseaux qu’on appelait ya pas longtemps l’underground…
    Et tout ce truc je le laisse a lio, la nouvelles star, pascal negre…

    Aussi je crois que la nouvelle star fait bcp bcp plus de mal que la starac…
    D’ailleurs j’aime bcp la starac

    Bon je suis

  2. Remoi,

    J’étais fatigué quand j’ai écrit ça.

    En fait, ce qui tue généralement la pensée en france et la pratique de ses idées, c’est les idéologies.

    Je veux dire en france vous n’arrêtez pas de dire ca c’est bien ca ce n’est pas bien… et au final que dalle.

    Exemple, je suis belge on n’a pas d’évangélisme laïque on nous casse pas les couilles avec la laïcité, et pourtant c’est une évidence de ne pas mêler la religion a la politique, mais on en parle pas, ya pas de débat à avoir et on n’a pas de président qui…

    Lio elle fait pareil elle est dans son idéologie de musique sérieuses alors elle dit ben oui « la nouvelles star » c’est sérieux chez nous ya pas vraiment de télé réalité ce sont de vrai artistes des gens intègres!! Blablabla.
    Alors que c’est justement le propos de l’émission de faire croire qu’ils le font pour la musique, alors que bon les gens du jury et les patrons bien sur n’y voit que des billets

    J’aime justement la starac parce que c’est assumé! C’est un machin de téléréalité point barre, de la grosse consommation qui se définit comme tel.
    Et au final c’est cette émission qui permet les gros shows d’artistes… de faire découvrir katerine aux « français moyen » parvenir à mettre Chimène badi et katerine dans le même concept d’émission, c’est bien c’est ca la « culture populaire » qu’on le veuille ou non…
    Donc Lio vs pascal negre, je prends le parti de pascal negre.

    Lio elle ne dit plus que de la merde elle est complètement dans cette idéologie elle veut sucer la bite de julien doré et parler de Guy debord comme on parle de la laïcité.

    J’ai rien contre les mecs qui veulent être dans le showbiz etc., mais qu’ils ferment leurs gueules, qu’ils ne viennent pas nous cracher leur culpabilité a la gueule.

    Bon âpres, je comprends que la vue de ses fesses puisse te forcer à être clément

    Bon voila…

  3. et puis bon yelle c’est de la merde, on est dans le vide intersideral elle a clairement tout pris a teki latex, de la musique a la tektonic…

  4. Euh…

    Je crois que pour les fesses de Lio, il y a erreur de casting, là ! 🙂 (cela dit, je ne suis pas sur que celles de Pascal Nègre me tentent davantage !)

    Quant à savoir si il s’agit de télé réalité ou pas, je m’appuie peu là dessus, je ne crois pas que le concept de télé réalité corresponde à une quelconque réalité (ni à un quelconque concept spécifique, d’ailleurs) : il s’agit dans une émission comme dans l’autre de mettre en scène des inconnus qui chantent, et c’est tout, avec dans les deux cas, ce détail agaçant qu’on les met en concurrence, et qu’on en élimine un ou deux à rythme régulier. Effectivement, d’une certaine manière, la starac s’assume davantage, et du coup le côté « élimination » passe mieux et semble plus cohérent. Quant à savoir si on peut mettre ensemble sur le meme plateau chimène Badi et Katerine, la question à se poser est de savoir à qui ça apporte quoi que ce soit, et si on ne montre pas, dans cette émission, Katerine comme une bête de foire davantage que comme un artiste (je crois deviner ce que les cadres de la chaine, et le présentateur de l’émission peuvent penser de ce personnage, et je ne suis pas sûr qu’il incarne à leurs yeux la réussite, mais bon…).
    Mais là où je donne la préférence à M6, c’est qu’il me semble que le dispositif, même mauvais, même en partie malhonnete, même forcément intéressé commercialement, même nécessairement un peu mensonger, est davantage à même de provoquer un miracle que celui de TF1. Ce que vous appelez de la mauvaise conscience, j’aurais tendance à l’appeler de la conscience, tout court, et du doute. or le doute, c’est ce qui permet de commencer à changer un peu de point de vue.
    Du coup, la nouvelle star peut se permettre d’installer dans la tete du telespectateur des questions qui sont finalement de véritables questions esthétiques (la question de l’artificialité de l’interprétation, la question du laisser aller, de l’impro, de la réinterprétation, de la présence, de la gestion de l’ego) qui ne me semblent pas abordables sur tf1, pour la simple raison que précisément, c’est une académie, autrement dit il y a des normes déjà instaurées qui encadrent la performance scénique, et un rapport de pouvoir entre le jury et les candidats. Dès lors, le miracle est quasiment impossible, puisque tout est déjà bordé.
    Après, pour Lio, oui oui, ce n’est pas absolument l’idéal, mais côté casting, c’est quand même pas trop mal joué, et entre ça ou raphaelle je n’sais plus comment, je me dis que bon…

    Enfin, finalement, la question serait de savoir si on peut être frontalement et totalement premier degré, ou si le simple fait de faire une émission, et de le savoir, implique de montrer à l’écran qu’on en est conscient et qu’on joue avec. Je suis d’accord sur le fait que le second degré et la dérision font partie de la mise en scène, et que la simple référence à Debord, même implicite, est déjà une trahison du situationisme lui même. Mais il me semble aussi que le simple premier degré, du type « hey ! c’est juste de la musique et on est tous ensemble pour bien chanter ensemble !!! » ça n’est plus possible non plus. Alors, pour être tout à fait cohérente, M6 devrait aller beaucoup plus loin, abandonner le principe de l’élimination, libérer beaucoup plus les interprétations, mettre davantage en avant le fait que leurs candidats soient souvent des auteurs compositeurs.

    Mais finalement, j’aurais tendance à juger sur les faits. Peu de miracles sortent de ces émissions, mais le simple fait que M6, avec tout le cynisme que peut drainer une telle émission, ait réussi à faire émerger cet ovni qu’est christophe Willem, qui apparaît comme une simple évidence, pour le coup naturellement premier degré et parfaitement à l’aise avec ça, tout en étant clair et serein vis à vis de sa propre situation, ça me semble pouvoir faire pencher la balance du côté de la nouvelle star. Parce que le même candidat dans l’émission d’en face aurait été plié par les critères esthétiques un poil dogmatiques de l’émission, et à vrai dire ne s’y serait même pas présenté.

    Et je suis conscient que tout ceci est un peu futile ! Mais la futilité est aussi, d’une certaine manière, importante !

  5. Alors, pour être tout à fait cohérente, M6 devrait aller beaucoup plus loin, abandonner le principe de l’élimination, libérer beaucoup plus les interprétations, mettre davantage en avant le fait que leurs candidats soient souvent des auteurs compositeurs.

    Mais c’est la ou ces parfait producteurs t’on eux.
    Le simple fait que tu puisses croire a ça, prouve leur réussite! En fait l’idée c’est
    (Je me mets à la place du producteur):
    « Nous, on voudrait bien laisser plus de place aux artistes, leur laisser composer, mais alors les téléspectateurs ne suivront plus, ils ne se retrouveront plus dans les personnages la distance serait trop grandes ! Alors nous les gentils producteur nous essayons de faire de notre mieux, on n’essaye vraiment pas comme la vulgaire starac! Si vous aimez la bonne musique vous devez alors être avec nous »
    Et au final que dalle le vide intersidéral, Christophe Willem justement, album produit par burgalat et Zazie entre autres, bon c’est pas des génies non plus, m6 parvient a te faire croire qu’il sont parvenue dans ce grand mal qu’est la téléréalité, a faire participer de grand artistes comme Zazie et burgalat ouahhhhh.

    Burgalat il a faim et Zazie elle a écrit pour tout le monde même Halliday, on est dans le marketing et dans la consommation la plus vicieuse c’est à dire faire croire aux initiés, qu’il on la un produit qui leur est destiné et donc puisqu’ils flattent leur ego, ce produit est forcement génial.
    Y’a qu’a voir le nombre de cons qui parle de Willem a la télé en disant « oh mais c’est génial, dans ce grand n’importe quoi, moi artiste ou journaliste j’arrive à reconnaître le vrai du faut »…
    C’est des produit de substitution en fait comme en france y’a rien eu depuis Polnareff ou Gainsbourg on propose de faux « vrai » produit, on est dans le factice en bref oui dans la téléréalité…

    C’est ça ce qu’on appelle la théorie de la longue traine, en fait on va aller chercher les producteurs les plus pointu mais qui gagnent que dalle contre moins de précarité on va le faire produire un produit de superconsomation, et pour peaufiner le tout on va jouer franc jeu avec une touche de second degré pour
    Flatter les connaisseurs on va appeler le premier single:
    « Elu produit de l’année ».

    On est dans le marketing émotionnel le plus sale, qui profite du fait que les journalistes n’aient plus rien à dire à notre époque postmoderniste ou plus aucun mouvement artistique tangible ne se pointe.

    Je crois que la vrai révolution artistique et elle se passe c’est que tout le monde a accès a l’art alors cela peut faire découvrir des contrées vierge et bien sur surtout des minorités qui avant était muette peuvent enfin s’exprimé, ce truc de longue traine, internet le mp3 etc. pourrait contribuer a ce que enfin les artistes puissent vivre de leur en gagnant décemment tout ca…
    Alors le danger ce n’est pas la starac parce que les gens savent a quoi s’attendre, la star ac va mettre un truc comme Chimène badi et parfois pour changer va mettre katerine alors katerine va marcher et tout les petits artistes comme katerine vont avoir le moment de chance ou ils devront s’activer pour gagner un peu plus de sous…

    Les trucs comme la nouvelle star tue cette énergie, une amies à moi a voulu tester la nouvelle star, en me disant pareil ouai la nouvelle star c’est intègre
    La nouvelle star tue l’énergie de plein d’artiste, y’a qu’a voir les évaluations, de putain de chanteur sont traité comme du papier cul parcequ’evidement qu’ils ne seront pas la a la fin vu qu’il en faut qu’un!
    Mais les juges suprêmes s’occupent de bien faire les choses,
    Manoukian, Lio, Sinclair, Dove? Que des champions quoi et un vieille alcolo, le journaleux la…

    Non franchement ce monde libéral permet plein de bonne choses et les grandes idéologies française finissent par tout bousiller, cette émission veut plaire au français en lui disant tu est intelligent, tu a bon gout…
    C’est comme thierry ardisson, partout ou va ce gros con il dit : « oh moi génial, dans tout le monde en parle j’arrivai a mettre une putes (texto) et breat Easton Ellis » et ca faisant donc 20 pour cent de part marché, grâce a moi le service public remplissait son rôles…
    Bah oui que demande le français moyen : une pute et pouvoir critiquer le monde du haut de sa grande bouche et pendant ce temps il fout que dalle…
    Grace a ardisson la France entière s’est remisent a lire, a aller aux putes et grâce a la nouvelle star, tous ces nouveaux artistes on définitivement enterré Gainsbourg.

  6. Y a un truc que je comprends pas :

    Quand Ardisson met une pute et Breat Easton Ellis sur le plateau, ca va pas,

    Quand la Star Ac met Chimene Badi et Katerine sur le plateau, c’est sincère.

    Pourtant, c’est quoi la différence ?

  7. Et puis, c’est quoi cette histoire de journaliste alcoolique ?

    Un : je doute que Manoeuvre soit alcoolique.

    Deux : quand bien même le serait il, qu’est ce qu’on en aurait à foutre ? Il faut que la volonté exclusive de premier degré aille jusqu’à n’accepter que la lissitude aseptisée de jeunes gens bien propres sur eux, qui ne boivent que de la contrex, en grignotant des cracottes allégées, pour que le public ne prenne surtout pas le risque de se sentir opportunément séduit par une pause un peu trop rock’n’roll ? (en même temps, pour le coup, pour le lire depuis que je suis gamin, Manoeuvre ne peut pas tellement être soupçonné de faire semblant, ou de ne pas connaître son rayon, ou de calculer son coup (ok, les enfants du rock supportent mal d’être revus, d’une certaine maniere, et en meme temps ils ont souvent visé juste, vraiment souvent, et ils passaient des trucs que les interieurs bourgeois avaient du mal à recevoir (pour ma part, par chez moi, c’était perçu comme une émission un peu sulfureuse, à la frontière du crétin et du dangereux)).

    Enfin bref, je regarde là, puisque c’est le mercredi soir que ça se bat comme des chiffoniers sur le plateau tv, et à part le fait qu’, on sait déjà qui gagnera cette saison, pour le moment,on n’a eu le droit à aucun pétage de plomb, on ne voit pas les candidats sous la douche, on ne les voit pas non plus sous la couette, le jury ne semble pas avoir ses règles, ça parle musique, rythme, voix, présence scénique.

    Si je suivais ta logique, je conclurais en ajoutant : toute cette mise en scène va finir par faire croire au spectateur qu’on parle ici de musique ! Mais comme je suis moi, j’ajouterais aussi : et après tout, est il tout à fait impossible qu’il s’agisse tout bêtement de musique ?

    Pour préciser un peu ma pensée et la rendre un tout petit peu plus rigoureuse, ce qui me gène un peu avec ton regard sur ces choses là, c’est qu’on pourrait le tenir sur tout. Par exemple, imaginons que je prépare correctement un cours pour mes élèves, que je sache ce que je veux faire passer, que je prenne soin d’aller les chercher là où ils sont en m’appuyant sur des references qu’ils peuvent partager, bref, si je fais mon boulot (j’utilise le conditionnel parce que bon… c’est pas forcément le cas, mais bon, imaginons), je pense qu’un observateur suivant ta logique penserait assez facilement que c’est un piège destiné à séduire les élèves, une sale strategie pour les embarquer contre leur volonté dans un savoir qui serait lui même un traquenard.

    Bon… on peut penser ça d’a peu pres tout et n’importe quoi. C’est d’ailleurs une des chose qui caracterise le plus la modernité : tout devient interprétable à l’infini, ce qui permet certes des sujets de discussions sans fin, mais ce qui interdit d’etre d’accord sur rien. Mais du coup, dans son refus de l’académisme, même si c’est tout relatif, l’emission de M6 correspond plus à son temps, dans sa manière de dire au telespectateur « démerde toi avec ça ». Je conçois cependant qu’on puisse préférer une proposition qui accompagne davantage le public. Mais bon, désolé, ce n’est pas le cul de Lio qui me fait basculer du côté de la petite chaine qui montait, plutot que dans celui de la grosse chaine qui baisse, mais les références de Manoukian qui nous sort du Deleuze dans une émission théoriquement décervelante.

    Mais bon, ça aussi, on peut y voir un piège. D’ailleurs, tout est piège, rien n’est piège, de manière générale, dans ce monde, faut un peu se démerder puisque décidément, il n’y a pas de gros panneaux indicateurs pour nous désigner ce qui est valable et ce qui ne l’est pas (et je ne suis pas sur que ce soit sur ce genre d’émissions que la question se pose de la manière la plus cruciale !).

  8. Ah, et puis ça m’intrigue cette histoire de longue traine, va vraiment falloir que je me renseigne, ça me trotte dans la tete depuis hier du coup 🙂

  9. Je suis d’accord avec toi.

    La star ac. C’était jusque la un piège a beauf dépressifs, qui ne rêvait que d’une seule chose être star ou plutôt un pipole, après plusieurs années cette émission a du faire face a la grande diversité musical en france, et donc s’applique de plus en plus à représenter cette diversité, cette émission je trouve ce bonifie, et le « beauf » remarque qu’être artiste ça veut dire quelques chose, un truc qui relève de l’intime.
    A travers la diversité qu’applique la star ac. maintenant, ce mec découvre des mouvements musicaux différents, des références…
    Il voit des noirs, des blanc des filles, des arabes pas trop… ces mêmes « minorités » se voit dans cette télé, ils se sentent exister ou du moins représenter…
    Au final cette émission à force d’être insipide de montrer des gens dans une chambre ou une cuisine, finis par devenir poétique et inoffensive.
    Cette année les élèves avait les choix de leurs cours, avait l’air tous fainéant, dormait a 3 4 h, se levait a midi…
    Dans une époque sarkoziste, je trouvais ça cool…
    Je pourrais dire à peu prés les mêmes trucs pour cauet…

    Ca devient grave pour moi au moment ou des amis a moi sont touché et qu’ils se disent tiens je vais participer!
    Des amis instruits qui travaille dans l’art ont appris l’art à l’école…
    Leur incohérentes angoisse les pousse à se dire « ce serait peut être la chance de ma vie » et il hésite, n’ont pas à faire ou ne pas faire partie d’une émission de télé commerciale, mais il hésite a cause du jury!
    On est censé se retrouvé dans ce jury, manœuvre, j’ai dit alcoolo parce que c’est l’image qu’on nous renvoi de lui.
    J’ai entendu ma grande sœur, rentrer dans le concept du jeu et dire « ah oui lui il est mauvais, elle, elle est touchante… » son jugement sur la musique est conditionné par ce jury.
    Cette émission est bcp plus dangereuse, parce qu’elle table sur la diversité musical en y mettant son jugement, elle juge la diversité musical, elle met un Sinclair tout pourri parce que lui c’est tout ce qui est musique noir funk électronique…
    Elle juge les artistes et les musiques compliqué qu’on écoute, en étant dans l’absolu approximatif forcement…
    Le but de cette émission n’est pas l’art en lui-même mais le jugement que l’on a sur l’art et la diversité, c’est-à-dire qu’on existe a coté de cette diversité en la jugeant et non pas en la côtoyant avec notre propre particularité
    Encore une fois on est dans le blabla et le jugement et surtout l’idéologie et j’ai peur qu’à force on puisse tuer les minorités « culture »

    Je n’ai rien contre les « produits » artistique tant qu’ils font leurs succès sans broyer les gens sans épuiser leurs énergies…

    Je parlais d’ardisson, ardisson en invitant breat Easton Ellis, n’invite pas un écrivain, mais une image d’écrivain, de surcroit étranger et il lui met une « pute » à coté.
    Le spectateur a alors l’impression de passer une soirée avec un contemporain super important, tout ca enrobé dans une sorte de liberté de parole, de jouissance (d’ou la pute) etc….
    Il aura l’impression de « vivre avec importance » mais une fois sa télé éteinte il verra son lit, il pensera a son travail lundi, a ses factures…
    En bref il ne lira jamais Ellis parce qu’il se dira de toute façon ce n’est pas mon monde…
    Cette distance qu’ardisson crée c’est justement ce qui fait son sucées!
    Le problème c’est qu’il soutient faire cela pour le bien, au nom de la télévision public, au nom de la culture française.
    Pour moi c’est la vision que j’ai de la société française, la société du blabla, la laïcité blabla, les droits de l’homme blabla, voltaire blabla, et maintenant Deleuze ou débord blabla dans la bouche de Manoukian
    On est dans le blabla et le cynisme, le second degré…
    Au nom de la culture!

    Pour moi la longues traine c’est l’idée que chacun peut gagner sa vie dans sa particularité propre tant qu’il ya assez de personnes qui s’intéresse a ce tu fais.
    Et les couts presque nul maintenant, le fait qu’internet puissent remplacer les magasins réels les loyers en moins etc.… aident bcp.
    C’est le principe d’eBay qui vend tout ce qui est « rare » et donc divers
    Le patron d’eBay est un grand philanthrope et son énorme société est basée sur la diversité, un peu comme Google ou les patrons et les employés sont des gens très instruits et la base de Google c’est la liberté d’expression et de création…
    Je veux dire ces sociétés ne peuvent pas imposer un mode de pensé ou de vie, ou une idéologie ce n’est pas coca cola et l’American Way of life » ya pas de discours,
    Les gens profitent et gagnes même leurs vie « grâce » a leurs systèmes mis en place, c’est vachement encouragent que Google mettent en avant l’open source, adobe aussi maintenant, tout ces société qui ont des mecs instruits a leur vont peut-être arriver a ce qu’on abandonne le concept de « brevet »
    Mais ca c’est un autre débat…
    Et j’ai l’impression que tf1 avec son nouveau patron vont aussi vers cette tendance.
    Cauet c’est un peu ca, tout le monde va a son émission, ils font le show a leurs façon, cauet a un humour tellement plat, ou plutôt sans cynisme, personne ne se sent offensé, il traite ses invité de la même façon, c’est-à-dire que même avec des invité musulman réactionnaire comme amel bent il fait des blagues sexuelle débile,
    Tandis qu’ardisson aurait demandé a amel bent son avis sur les caricatures et blablabla et n’aurai fais que renforcé le malaise et la situation.
    Ardisson aurais mis amel bent dans une espèce de repli communautaire en la forçant à se positionner par rapport a la religion ou la liberté d’expression, tandis que cauet en faisant des du « plat » induit dans son émission la diversité culturelle comme une absolue nécessité dans la société et empêche par la donc tout replis ou frustration.
    Et quand je dis minorité culturelle, je veux parler des mecs qui aiment les fraises pendant que d’autres aime les bananes.

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *