Monopolie

In "CE QUI SE PASSE", 25 FPS, MIND STORM, Scopitones, SCREENS
Scroll this

Si vous faites partie de ceux qui, gamins, attendaient impatiemment qu’on leur offre de nouvelles boites de Legos pour alimenter leurs délires architecturaux, ce qui suit devrait vous plaire :

De la cabane du pêcheur au pavillon statutaire, c’est l’histoire d’une volonté d’être chez soi qui devient l’outil de sa propre expropriation, tout ça en deux minutes, et en dessin animé. Si, enfant, on nous offrait les briques de la maison, rien n’est offert pour le Charles Ingalls qui sommeille en nous, et qui ne désire rien autant qu’agrandir régulièrement la maison qui, au beau milieu de sa prairie, ne sera jamais assez grande. Du coup, voir le piège sous forme de dessin animé valide pour de bon la tragédie immobilière. Il est possible que ce jeu de Monopoly ne vaille pas la chandelle qui, une fois qu’avec le logis, on aura aussi perdu l’électricité, sera pour certains d’entre nous, ayant pour consigne de ne plus passer par la case départ, de ne pas toucher les 20 000 francs, ce qui s’approchera le plus de ce qu’on peut appeler, un foyer :

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *