Skip to content

Alors regarde, regarde un peu (oh mon dieu, le sale titre ! Mais bon, si ça peut convertir, au hasard des recherches Gogoles, un fan de Bruel, tout ceci ne sera pas vain !)

L’avantage avec Internet dans sa définition actuelle (qui n’est pas, rappelons le avant de s’en apercevoir un peu trop tard, une définition nécessairement éternelle, loin de là), c’est que c’est sans frontière. Et dépasser les frontières géographiques, c’est aussi dépasser certaines frontières de pensée. Démonstration avec ce documentaire, tourné par une chaine suisse, hébergé en Russie, à propos de notre vénéré président. Et à voir les videos postées par le russes au sujet de notre souverain, ils l’aiment pas, les russes, Sarkozy.

Les suisses sont plus intéressants, cependant, parce que plus proches, ils s’intéressent, et s’interrogent moins que le personnage que nous connaissons tous que sur le regard particulier que nous lui accordons. (et oui, vous l’aurez deviné, je suis un peu dans les copies du bac, et j’ai un léger manque de temps pour faire de longs articles. Mais il y aura un nouveau sujet du bac en ligne aujourd’hui, promis !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *