Skip to content

Si c’est un homme

Histoire d’entretenir les fiches, histoire de se souvenir, histoire de bien avoir en tête, aussi, ce à quoi certains électeurs peuvent s’accoutumer, ce qu’ils cautionnent et ce qu’ils envisagent comme futur pour ce pays, mettons en ligne ce moment de « vérité », pour illustrer l’article précédent, dont on pourrait penser qu’il modifie les propos de Lionnel Luca.

On rappellera donc qu’il s’agit juste d’un député bien de chez nous (les medias français relaieraient sans doute davantage la chose si ces mots étaient prononcés avec le même bronzage mais en langue italienne…), Lionnel Luca, à propos de jeunes afghans qui ont été envoyés par charter dans cet Afghanistan qu’ils avaient fui. On rappellera aussi que l’argumentaire censé rassurer sur leur compte consiste à dire qu’ils seront logés à l’hôtel aux frais de la princesse (ce qui, chez nous, ne signifie pas que ce soit Carla qui régale, non non), le temps qu’on arrive à se débarrasser des quelques journalistes qui les ont suivis. Nul doute que les fondamentalistes locaux voient d’un très bon oeil le fait que certains fuient. Aussi aura t-on un petit doute quant au second argument qui consiste à dire qu’on les largue, en fait, dans un coin tranquille. Pourtant, de l’avis de ceux qui sont sur place, en Afghanistan, il n’y a pas de zone calme.

On comprendra donc bien que Lionnel Luca trouve un peu indécent qu’on s’apitoie sur leur sort. Après tout, ils n’avaient qu’à effectuer cette lutte dont nos politiques expliquent pourtant que le peuple afghan ne peut pas la mener lui même, quand il s’agit de justifier le fait qu’on y envoie des troupes… On comprendra aussi qu’à l’UMP, faut déjà qu’on s’apitoie sur Jean Sarkozy, qui vit tout de même un drame humain bien plus grave, et qu’on n’a plus d’apitoiement en stock pour le reste du monde. On peut quand même comprendre cette détresse là. Il y a des échelles de grandeurs qui s’imposent.

Détruisons un autre argument développé par Lionnel Luca sur son blog (http://www.lionnel-luca.org/#) ; d’après lui, l’expulsion des réfugiés afghans se ferait en accord avec les principes émis par le HCR. Or, quand on regarde sur le site du HCR les conditions requises pour que le retour des réfugiés soit possible, on lit « La capacité de l’Afghanistan pour absorber durablement des retours supplémentaires a des limites. On observe des flux de migrations substantiels hors de l’Afghanistan. C’est l’un des facteurs clé concernant la position du HCR sur le fait que le rapatriement doit rester volontaire et graduel pour assurer que c’est une solution durable ». On trouve la déclaration là : http://www.unhcr.fr/cgi-bin/texis/vtx/news/opendoc.htm?tbl=NEWS&id=48eb80d02 et c’est Ewen Macleod, le délégué par intérim du HCR en Afghanistan qui le précise. Autant dire que les jeunes que nous avons expulsés ne semblent pas exactement satisfaire les conditions énoncées.

On a pourtant pensé, un temps, que certaines choses ne seraient plus possibles, qu’on ne pourrait plus conditionner la reconnaissance de l’humanité d’autrui à quelque critère que ce soit.

On s’est juste trompés.

Pour finir, à l’adresse de ceux qui pensent que les medias n’ont pour but que de détruire la majorité, on posera juste cette question : quand Georges Frèche remet lui aussi en question l’humanité d’autres êtres humains, le moins qu’on puisse dire, c’est que les medias en parlent. Pourquoi, dès lors, ni les télés, ni le net ne s’intéressent au cas Luca ? Mais peut être est ce juste qu’on ne s’attaque pas aux hommes, aux vrais.

2 Replies to “Si c’est un homme”

  1. Merci

    Merci de mettre à disposition, de tous, cet extrait sublimissime du cas Lionel Lucas qui a perdu une bonne occasion de se taire.

    Info très difficile à trouver (rien sur google actualité) bref après quelques clics supplémentaires je tombe sur cet extrait, je vais donc m’empresser de rebalancer l’info sur mon blog.

    Je n’ai lu que l’intro de ton message et pas (encore) le reste, mais il semble que nous soyons dans le même état d’esprit

    Bonne continuation

    Bboy

  2. Après visite de votre propre blog, il semble bien, en effet, qu’on soit sur la même longueur d’ondes.
    A ceci près : je ne crois pas que Luca ait perdu une occasion de se taire. Il me semble au contraire souhaitable que ces individus soient de plus en plus décomplexés, qu’ils s’expriment ainsi de plus en plus clairement, parce que ce sera révélateur de ce à quoi l’électorat français est prêt. Mieux vaudrait être édifié assez rapidement sur ce point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *