Elle a les yeux revolver

In "CE QUI SE PASSE", CHOSES VUES, MIND STORM, PROPAGANDA
Scroll this

Quand on disait que Valérie Pécresse devait avoir une dent contre Stéphane Hessel, de l’avoir si posément et systématiquement remise en place sur le plateau de Ce soir ou jamais, on ne croyait pas si bien dire : L’épisode d’hier, au cours duquel Hessel devait intervenir lors d’une conférence donnée à l’Ecole Normale Supérieure le montre t-il suffisamment clairement ? Le CRIF a réussi à faire interdire cette conférence, qui portait pourtant sur la liberté d’expression (l’humour de la situation étant tout à fait involontaire, on y verra plutôt une forme d’ironie). Que le CRIF tente de faire taire des voix qui ne vont pas dans son sens, on va dire que malheureusement, ça ne surprend plus grand monde, et à la limite, il joue son rôle de lobby. Mais qu’une ministre du gouvernement se fasse le relais des volontés du CRIF, voila qui est un peu plus étonnant, et doit se lire moins comme un soutien à Israël que comme un moyen parmi d’autres d’atteindre la parole du seul tribun véritablement gênant dans le discours de gauche actuel (les socialistes s’anéantissent les uns les autres, et Mélenchon se traine sa réputation populiste, leur cas est, pour l’UMP, réglé) qui pose vraiment problème.

On le disait, tout sera bon pour détruire dans l’opinion publique l’honneur de cet homme là. Et il n’est sans doute pas au bout de ses surprises. On pourra se rassurer en se disant qu’il en a sans doute connu d’autres. On s’inquiètera tout de même en constatant que si le pouvoir peut lâcher les chiens sur ces hommes là et en se demandant qui il pourrait épargner, qui pourrait trouver grâce à ses yeux, en dehors de lui même.

On s’indignerait volontiers si Ferry n’avait pas décidé que c’est inopportun. On comprendra qu’il serait effectivement de bon ton de garder nos mains pures en se gardant de jeter quelque coup d’oeil que ce soit en direction des voix qu’on fait taire. Dans notre politique, c’est manifestement devenu ce qu’on appelle une « méthode ».

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *