Skip to content

La crevaison pour le monde qui va

Démocratie

« Le drapeau va au paysage immonde, et notre patois étouffe le tambour. 

« Aux centres nous alimenterons la plus cynique prostitution. Nous massacrerons les révoltes logiques.

« Aux pays poivrés et détrempés ! – au service des plus monstrueuses exploitations industrielles ou militaires.

« Au revoir ici, n’importe où. Conscrits du bon vouloir, nous aurons la philosophie féroce  ; ignorants pour la science, roués pour le confort ; la crevaison pour le monde qui va. C’est la vraie marche. En avant, route ! »

Rimbaud – (Illuminations, 1873-1875)

Quelques mots pour un monde en crevaison lente, puisque nous voici, forcés par le marché, en marche forcée. Evidemment, nous savons que nous pouvons désormais lire « Au centre nous alimenterons la plus cynique prostitution. »

Ce qu’on trouve aujourd’hui excessif semblera demain aller de soi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *